Logo Ville de Nangis

PAS DE RENTREE DES ECOLIERS A NANGIS AVANT LE 14 MAI

Madame, Monsieur,

Avec l’annonce du début du déconfinement le 11 mai se posent bien des questions.

J’ai abordé dernièrement celle des masques. Je vous confirme que le maximum sera fait pour que chaque Nangissien soit doté d’un masque réutilisable avant cette date.Puis d’autres masques vous seront remis plus tard, notamment ceux annoncés par le conseil départemental qui n’arriveront au mieux à la Communauté de communes que le 7 mai.

? Un autre sujet nous préoccupe également beaucoup : celui de la rentrée scolaire des élèves.

Depuis l’annonce, faite par le Président de la République, que cette rentrée aurait lieu le 11 mai beaucoup d’informations, souvent contradictoires, ont circulé sur ce sujet semant la confusion et inquiétant les enseignants, les parents et les élus.

Des questions demeurent :

? pourquoi des dates de rentrée différentes pour les écoliers, les collégiens et les lycéens ?

? Pourquoi ne pas avoir attendu septembre ?

? Ne créons-nous pas avec cette rentrée un risque de reprise importante de l’épidémie ?

? Ne mettons-nous pas les enfants en danger ?

J’avoue très humblement ne pas avoir de réponse à ces questions que je me pose tout autant que vous. Mais à partir du moment où la décision est prise je pense qu’il convient de travailler aux meilleures – ou moins mauvaises – conditions de sa mise en œuvre plutôt que d’essayer de s’y opposer. Il n’est pas dans la compétence d’un maire de fixer la date d’une rentrée scolaire, c’est une décision qui revient au préfet.

Par ailleurs décider de ne pas accueillir les enfants à l’école alors que nous allons entrer en période de déconfinement revient à les retrouver dans les rues ce qui n’est pas une situation plus sécurisante en terme sanitaire.

?Je tiens d’ailleurs à remercier et féliciter tous les enfants, les adolescents ainsi que leurs parents pour avoir respecter le confinement qui nous était imposé. Celui-ci est pourtant très éprouvant quand il s’exerce en appartement. Je trouve que les enfants l’ont particulièrement bien respecté à Nangis. Bravo !

Le déconfinement arrivant, le risque est donc important que beaucoup d’énergie se libère et je demande à toutes et tous de ne pas oublier de respecter les règles de sécurité qui nous ont été fixées. Je demande particulièrement aux parents de rester très attentifs à l’activité de leurs enfants.

? C’est dans ces conditions que la Municipalité a décidé de ne pas s’opposer à la rentrée scolaire. D’autant plus que le principe de volontariat des familles est respecté.

Pour autant la rentrée ne doit pas se dérouler n’importe comment et comme l’a indiqué le Premier ministre, elle doit être progressive. Nous avons pris connaissance seulement hier du projet de protocole sanitaire qui sera communiqué officiellement aux maires lundi. Il comporte pas moins de 63 pages et est particulièrement exigeant.

Nous pensons que son application nécessite du temps et de la concertation entre les partenaires. C’est pourquoi j’ai pris la décision, en accord avec l’administration de l’Education nationale, que les deux premiers jours de la rentrée ne concerneront que enseignants et leurs partenaires afin d’élaborer au mieux les conditions de la rentrée des enfants.

? Celle-ci ne commencera donc que le jeudi 14 mai et ne concernera que la moitié des élèves, dans un premier temps.

Ce sont les directrices et directeurs d’école avec les équipes pédagogiques qui détermineront les groupes d’enfants à accueillir, après avoir consulté les familles sur leurs intentions d’envoyer ou non les enfants à l’école.
Personnellement j’appelle l’administration de l’Education nationale à rendre possible une rentrée échelonnée par niveau comme son ministre l’avait évoquée avant d’être contredit par le Premier ministre mardi devant l’Assemblée nationale.

La rentrée doit être progressive ! Prenons le temps d’accueillir les enfants par petits groupes afin de bien leur expliquer les nouvelles règles de fonctionnement auxquelles ils vont être confrontés et le comportement exigeant qu’ils vont devoir adopter.

La tache va être très lourde pour les enseignants. Il faut l’alléger au maximum en n’envoyant que très progressivement les enfants à l’école ou en ne les envoyant pas du tout pour les parents qui peuvent organiser leur garde autrement.

Les enfants seront accueillis à l’école au maximum 3 à 4 semaines d’ici le 4 juillet. Je ne suis donc pas convaincu que la question principale soit celle de leur réussite scolaire. C’est un sujet qu’il conviendra d’aborder à nouveau à la rentrée de septembre en accordant à l’école et aux enfants les moyens qu’ils méritent vraiment. C’est pourquoi j’annonce aujourd’hui clairement que je m’opposerai aux deux fermetures de classes maternelles qui sont annoncées dans deux écoles de Nangis. J’invite les enseignants et les parents à s’y opposer comme moi.

Néanmoins, il y aura des enfants à l’école et les élus et les agents de la Ville mettront tout en œuvre pour qu’ils soient accueillis de la meilleure façon possible. Nous veillerons à ce que les enseignants disposent de tout le matériel et de tous les équipements nécessaires à la sécurité sanitaire.
Nous aiderons les enseignants à réaménager les salles de classe afin de respecter les règles de distanciation.

Les locaux seront nettoyés et désinfectés tous les soirs et un agent d’entretien sera présent pendant le temps scolaire pour aider à la désinfection permanente des lieux de contacts dans les locaux collectifs : sanitaires, poignées de porte, interrupteurs…

L’accueil pré et post scolaire fonctionnera à partir du 14 mai avec les mêmes exigences de sécurité sanitaire fixées dans le protocole de l’Education Nationale.

? Un point important reste celui de la restauration.

Je ne suis pas favorable à ce que les enfants déjeunent en classe à leur table en apportant leur pique-nique. Je crains que cela soit contraire aux bonnes conditions sanitaires recherchées. Nangis dispose de locaux de restauration désinfectés tous les jours, même en dehors des périodes d’épidémie. Avec la moitié des effectifs présents au maximum chaque jour, toutes les règles de distanciation seront respectées. Le service se fera à l’assiette afin d’éviter tout contact entre les enfants. Ainsi nous pourrons conjuguer sécurité et qualité des repas même si les menus seront adaptés aux nouvelles contraintes.

Concernant les écoles maternelles et élémentaires Noas, les plus éloignées du restaurant, je propose qu’un transport par autobus en petit groupe soit organisé. L’autobus opérera plusieurs rotations avec au maximum 15 enfants à son bord. Un code couleur permettra de veiller à ce que les sièges ne soient pas utilisés plusieurs fois. Il sera procédé à une désinfection du véhicule avant le retour opéré de la même façon. Cette proposition est soumise à l’avis des enseignants et à celle des représentants de parents d’élèves. Si elle n’est pas acceptée, les enfants mangeront en classe les repas confectionnés à la maison.

✍️ Lundi tous les parents concernés recevront un questionnaire pour nous indiquer s’ils souhaitent ou non que leurs enfants fréquentent l’accueil pré et post scolaire ou qu’ils soient accueillis au restaurant. Je vous remercie d’y répondre très vite afin d’organiser au mieux les services.

Voici ce que je souhaitais vous dire aujourd’hui. Soyez assurés, Madame, Monsieur, que l’avenir de vos enfants, leurs conditions de scolarité, nous préoccupent tout autant que la lutte conte l’épidémie à laquelle nous devons faire face aujourd’hui.

Prenez soin de vous et de vos enfants.

Michel Billout
Maire de Nangis

X