Logo Ville de Nangis

Motos et détonations : le point sur la situation

Avec le déconfinement, certaines pratiques dangereuses se sont développées à Nangis comme dans bien d’autres villes.

Certains habitants, à juste titre, sont très en colère face à des individus qui, à trois reprises depuis dimanche, ont allumé en pleine nuit des pièces d’artifice.

Outre que cette pratique est interdite, elle est particulièrement dangereuse (risques de brûlures). Les auteurs doivent donc être identifiés et poursuivis.

Il est possible qu’il s’agisse de représailles face à l’action de la gendarmerie contre les rodéos en quad ou à moto qui se sont développés à Nangis, là aussi comme dans bien d’autres villes. En effet, plusieurs actions en justice ont déjà été diligentées contre plusieurs individus pour conduite dangereuse, absence de casque, défaut d’assurance ou même absence de permis de conduire.

Déjà plusieurs véhicules ont été saisis. D’autres le seront.

Car si la gendarmerie ne communique pas beaucoup – la publicité pouvant perturber les actions de police – elle est pourtant bien présente.

Et la présence des gendarmes va dorénavant être renforcée, à la demande du maire, le week-end et la nuit.

La fermeté doit être de rigueur face à ceux qui mettent en danger la vie et la tranquillité des habitants.

X