Logo Ville de Nangis

Le « quartier-nature » : un quartier pour tous

Chacun le sait, la Ville de Nangis a décidé en Avril 2017 de confier par voie d’appel d’offres la réalisation du nouveau quartier de la Grandeplaine appelé « quartier-nature » aux sociétés « Grand Paris Aménagement » et « Géoterre », spécialisées dans l’aménagement « d’éco-quartiers ». Ce dispositif (dit de « concession ») permet ainsi à la Ville de contrôler de bout en bout la qualité de l’aménagement urbain et paysager, sans avoir à en supporter le coût en charge budgétaire. Le groupement d’aménageurs ainsi désigné, qui s’est adjoint les compétences de l’Atelier LD en urbanisme et paysage, ainsi que plusieurs bureaux d’études techniques, conduit donc en ce moment même les études préalables au démarrage des travaux sur site (prévus d’ici la fin 2019), tandis qu’un accord a enfin été trouvé avec la quasi-totalité des propriétaires-exploitants pour la maîtrise des terrains. Mais il faut savoir que le cahier des charges fixé par la Ville impose aux aménageurs un processus de concertation poussée tout-au-long de l’opération, depuis la conception jusqu’à la mise en oeuvre des opérations de construction et des lots à bâtir. C’est ainsi que s’est à nouveau tenue une réunion publique pour présenter l’avant-projet de la Grande plaine, le 12 décembre dernier à la salle Dulcie September. Une première découverte du projet qui sera approfondie autour d’ateliers thématiques proposés à la population. Un premier abordera les sujets du « quartier-nature », avec l’aménagement des parcs naturels, la gestion alternative de l’eau, le traitement de l’espace public et privé, l’accompagnement du retour de la faune et de la flore, le mobilier urbain économe en ressources… Un second traitera des sujets « un quartier pour tous » avec la nouvelle  offre de logements pour les Nangissiens, la place du handicap, les nouvelles activités partagées (économiques, services publics, parkings mutualisés).

Quelles sont les principales idées retenues ?

D’abord l’idée d’un « quartier-nature » qui, en frange ouest de la commune, va assurer la transition avec l’espace agricole, et ménager toute une lisière d’espaces verts et de jardins partagés, mais aussi faire la part belle au paysage et au végétal au cœur même du nouveau quartier (avec notamment une gestion douce du cycle de l’eau). Ensuite l’idée d’un quartier ouvert à tous, avec une grande diversité d’habitat, entre individuels groupés (en accession ou en location), petits collectifs intermédiaires et lots individuels à bâtir, répartis autour d’espaces publics apaisés (zone « trente », voies partagées, cheminements piétons-cycles…). L’idée d’un quartier « éco-responsable » dans lequel les impacts sur la santé et l’environnement, la maîtrise des consommations énergétiques, la gestion des déchets et la préservation de la biodiversité soient pleinement prises en compte en amont. Enfin l’idée d’un quartier qui prolonge la ville existante, notamment son réseau d’équipements collectifs (avec l’arrivée d’un nouveau gymnase près du lycée, et d’une Maison des associations), mais aussi l’extension au nord du pôle d’animation commerciale des Roches, et enfin l’installation du siège élargi de la « Communauté de Communes de la Brie Nangissienne » (CCBN), voire d’une nouvelle gendarmerie si les propositions de la municipalité sont retenues par l’État.

Logements à prix modérés

« Depuis plusieurs années notre ville croit de façon régulière mais non excessive en accueillant une population à la recherche de conditions de vie plus humaines. Anticipant ces comportements, la
Ville a remis à l’ordre du jour depuis 2013, le projet de la Grande plaine, en partenariat avec Grand Paris Aménagement et Geoterre. Ce nouveau quartier redonnera, à n’en pas douter, un nouvel élan à la vie économique de notre cité grâce à des synergies avec les commerces de centre ville ; il sera aussi le reflet de la politique menée depuis des années par la Ville pour faire renaître la  nature en ville, pour que Nangis conserve cette image de ville à la campagne. L’opération proposera surtout des logements à prix modérés afin de permettre aux jeunes ménages et aux familles de s’installer dans ce nouvel environnement, et permettre aussi de revenir à un prix du marché immobilier raisonnable dans notre ville. La majorité municipale veillera à ce que les nouveaux quartiers s’agrègent tout naturellement aux quartiers plus anciens. Les nouveaux équipements (gymnase, maisons des associations) qui y verront le jour permettront ce brassage de populations. Dès aujourd’hui nous mettons tout en oeuvre pour que, demain, il continue de faire bon vivre ensemble à Nangis. » Pascal Hué – Adjoint au maire délégué à l’urbanisme et à la lutte contre l’habitat indigne

Les échéances de la concertation

Les études techniques vont maintenant se poursuivre jusqu’à l’été 2019, en intégrant au mieux les propositions émises lors de la concertation publique. Concertation qui va donc se poursuivre sous une forme plus directe encore dans les semaines et les mois à venir avec le conseil des sages et le conseil de la jeunesse et bien entendu les Nangissiens qui le souhaitent au travers d’ateliers participatifs. Le 22 janvier à 14h30 et 19h, salle Dulcie September autour du « quartier-nature », le 19 février, aux mêmes horaires, sur le thème « un quartier pour tous ». Ces ateliers seront doublés afin de permettre, sur quatre rendez-vous, au plus grand nombre d’y participer. L’enquête publique sera lancée en mai 2019, l’arrêté de la préfecture pris à l’automne. Les travaux pourront alors commencer avant la fin de l’année. Penser l’avenir de Nangis et du quartier de la Grande plaine, c’est le devoir et la mission de vos élus bien sûr (et des opérateurs techniques qui ont été choisis et dont c’est le métier). Mais c’est avant tout l’affaire des citoyens eux-mêmes qui doivent avoir la liberté de proposer.

En chiffres

  • 35 hectares d’aménagement
  • 600 logements
  • 5 hectares à dominante commerciale
  • 2 parcs pour 7 hectares
  • 1 gymnase
  • 1 maison des associations
  • 1 hôtel communautaire
  • 1 projet de gendarmerie.
  • Fin 2019 : début du chantier
  • 2021 : livraison des premiers logements
  • 2027 : fin des opérations de construction du quartier

Consultez le site internet du projet en cliquant ici