Logo Ville de Nangis

Électrification de la ligne SNCF Paris/Provins – Un combat de plus de 20 ans

La presse l’a encore souligné ces derniers jours, le combat pour l’électrification de la ligne Paris-Provins n’est pas encore gagné.

Le gouvernement annonce un report de deux ans. A Nangis, ce dossier est suivit par les élus depuis plus de 23 ans.

Ainsi, le 21 novembre 1995, Claude Pasquier rendait compte dans le journal municipal, d’une délégation d’élus de gauche et de syndicalistes partis d’un train spécial de la frontière suisse avec 2400 manifestants défendant le projet d’électrification. 8 personnes étaient reçu à l’époque au ministère des transports parmi lesquels Claude Pasquier qui a « insisté pour le maintien et l’amélioration du trafic voyageurs » et « demandé l’électrification qui est le gage du maintien durable de la ligne pour les entreprises locales et le développement industriel du sud Seine et Marnais ». En mars 2003, Michel Billout, maire de nangis, manifestait avec des centaines d’usagers à la gare de Nangis pour l’amélioration de l’offre de transport et l’obtention de l’électrification.
Au sein de l’association des élus de seine et marne pour la modernisation de la ligne Paris/Provins/troyes dont il prend la présidence en 2004, Michel Billout multiplie les interventions en tant que sénateur et rencontre en janvier 2006 le PDG de la SNCF. En 2008, des nouvelles rames bi modes sont enfin mises en services et une électrification est annoncée à l’époque pour … 2017 !