Logo Ville de Nangis

Pôle Gare

image_web_etude_pole_gare_2015

La gare de Nangis est un équipement majeur dans la vie des Nangissiens, des habitants du territoire de la Brie Nangissienne et des communes environnantes puisqu’elle est fréquentée aujourd’hui par plus de 1 400 voyageurs par jour, avec une forte croissance sur ces dernières années. Cette situation est le signe d’une forte attractivité de notre territoire et des enjeux qu’il porte. La gare, avec ses abords et ses accès, forme « le Pôle Gare ».

Cette importance stratégique conduit le Maire et le Conseil municipal a commander une mission d’étude auprès d’un cabinet spécialisé. Son travail sera de réfléchir et de proposer les meilleurs aménagements possibles tout en finalisant les études par un plan d’action concret et réaliste, accepté par toutes les parties prenantes et avec un programme de réalisation qui sera échelonné dans le temps.

Cette étude sera financée à 100 % (dans la limite de 70 000 €) par le Syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF) dans le cadre d’une convention de financement qui a déjà été présentée au Conseil municipal.

Un comité de pôle sera constitué avec les différents décideurs : représentants de la municipalité, de la Brie Nangissienne, du STIF, de la SNCF, des sociétés de transports en commun, du Département de Seine-et-Marne. Le bureau d’étude accompagnera le travail ainsi que des personnels techniques et administratifs. Le Conseil d’architecture d’Urbanisme et d’Environnement (CAUE) 77 sera également associé.

La Municipalité s’appuiera sur une participation citoyenne pendant cette phase diagnostic en invitant les usagers et les habitants à s’exprimer sur leurs usages du pôle gare, des difficultés rencontrées, de leurs idées pour y remédier.

Cette concertation citoyenne s’est déroulée du 8 juin au 20 juillet 2015 et chacun à pu :
– déposer ses remarques dans la boîte installée à l’entrée de la gare près du distributeur de billets ;
– laisser un courriel sur la boite : pole.gare@mairie-nangis.fr ;
– inscrire ses commentaires sur le registre ouvert au service urbanisme du centre technique municipal.

En complément de ces moyens, les élus ont été à l’écoute des habitants lors des rencontres de voisinage organisées en juin sur les 3 secteurs de la ville.

Les phases principales de cette étude spécialisée porte sur les points suivants :
– les stationnements, l’origine des voyageurs et leurs moyens de transports ;
– l’accessibilité et la fluidité des transports en commun ;
– le déplacement des piétons ainsi que des deux roues et de leur sécurité ;
– les continuités des différentes liaisons : routes, piétons et cycles ;
– l’état de l’offre de stationnement ;
– l’état de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite ;
– l’offre de service aux voyageurs (billetterie, information, confort, …).
– l’offre de services liées au développement durable : covoiturage, accueil des véhicules électriques, stationnement des deux roues.

La mission d’étude se déroulera selon les phases suivantes :
– diagnostic technique par le bureau d’étude ;
– diagnostic d’usage avec les observations et remarques des usagers et habitants ;
– étude des améliorations possibles et proposition de scénarios d’aménagements ;
– choix et approfondissement d’un scénario validé par les parties prenantes ;
– définition d’un programme d’actions opérationnel.

La prise en compte des usagers est un point clé de la réflexion et des décisions qui seront prises.

Point essentiel du projet, elle comprend : l’organisation des accès à la gare, la qualité de l’aménagement des espaces publics et des espaces d’attente en gare, la rénovation de l’intérieur de la gare, mais aussi les services offerts aux voyageurs dans la gare pour la qualité de leurs déplacements (informations, jalonnement des correspondances, vente de titres, …). La gare est un équipement qui concentre les moyens de déplacements, qu’ils soient par transports en commun dont il faut assurer une attente sécurisée et confortable, la rotation et la correspondance avec les horaires de trains, qu’ils soient en liaisons douces pour assurer les continuités jusqu’à la gare et qu’ils soient automobiles avec la prise en compte des stationnements.

Pour ce qui est du stationnement, et sur ce sujet important d’aménagement en périphérie de la gare, il faudra prendre en compte différentes offres pour correspondre aux besoins. La régulation, l’organisation et la réglementation sera aussi un élément essentiel d’aménagement pour la ville. La présence du passage à niveau à proximité immédiate de la gare et de ses accès présente une spécificité qui sera prise en compte. Pour cela, une étude complète sera réalisée à l’échelle du pôle. Elle dressera un bilan de l’offre et de la demande de stationnement (rabattement, résidentiel, commerces, …). La réalisation d’un diagnostic de l’offre et de la demande (motifs de stationnement, origine des usagers,…) doit permettre d’aboutir à des propositions de dimensionnement de l’offre de stationnement et de parc relais, de gestion des équipements, de réglementation de la voirie et de contrôle. Ce diagnostic ira au-delà du constat pour déboucher sur des propositions d’axes d’intervention, accompagnés d’une proposition de hiérarchisation des objectifs à atteindre.

Les habitants et les commerçants seront également pris en compte dans la définition des besoins et des aménagements en trouvant des offres adaptées à leurs besoins résidentiels et d’activité.

La réflexion autour du pôle gare et de ses aménagements est un élément important du projet urbain que la municipalité souhaite engager dans les années à venir. Ce secteur nord-ouest de la ville porte des enjeux pour la traversée de la commune et la desserte des zones d’activité à l’est. C’est une entrée importante vers le cœur de ville. La fluidité de la circulation sera un enjeu des prochaines années. La sécurité du passage à niveau est aussi une préoccupation importante, de même que la sécurité des usagers autour de ce point hautement délicat. Tout ce secteur sera l’objet de la plus grande attention en rapport de ces enjeux.